L’11 settembre 1973, una giunta militare – sotto il comando del generale Augusto Pinochet – rovesciava il governo di Salvador Allende. Cette crise sans précédent conduit à une instabilité sur le plan politique: coups dÉtat et présidents se succèdent, conduisant finalement au retour dAlessandri. Au moment où Pierre Kalfon est tiré de son lit, l'armée contrôle déjà la radio depuis 5 heures 45 du matin. La stabilité politique rythmée par des élections démocratiques et régulières, la présence de l’Etat dans le développement économique, la surveillance protectrice des autorités en matière sociale, la préoccupation des différents gouvernements concernant l’éducation, etc. Des millions de personnes privées de soins. À lextrême-droite, les idéologies fascist… Le 23 septembre de la même année, le Statut national du travail dote le pays d’une structure corporatiste, regroupant les ouvriers dans des syndicats nationaux, et les patrons dans des grémios (bourses patronales) ; le droit de grève est supprimé dès 1934. Le régime militaire, qui a débuté en 1976, n’est pas une expérience isolée mais représente le point culminant d’une série d’interventions militaires (1930-1932, 1943-1946, 1955-1958, 1962-1963, 1966-1973). Chaque matin à 7h30, recevez l'actu du jour dans votre boîte mail. Alors qu'elle devait se tenir dans la capitale chilienne, la finale de la Copa Libertadores 2019, équivalent sud-américain de la Ligue des champions, aura lieu à Lima, au Pérou, le 23 novembre. Ce document a été mis à jour le 07/07/2014 D’une part, la plupart des protagonistes de cette expérience politique démocratique et novatrice étaient des jeunes débutant leur vie d’adultes. La pénurie s'aggrave le 25 juillet, avec une grève des transporteurs qui paralyse le pays. C’est dans ce contexte que, le 4 septembre 1970, est élu président le leader de gauche ­Salvador Allende.Celui-ci est parvenu à réunir les partis socialiste et communiste au sein d’une alliance électorale, l’Unité populaire (UP). Durant tous ces événements, Pierre Kalfon ne quitte pas son domicile. Pour comprendre la singularité et les particularités de la dernière dictature argentine (1976-1983), la plus cruelle expérience en matière de violation des droits de l'homme dans le Cône Sud de l’Amérique Latine, il convient de la replacer dans le contexte historique du XXe siècle argentin. En vain. Mais Allende n'est pas avec eux : le président est resté dans son palais pour se suicider avec son pistolet mitrailleur. Pinochet cède le pouvoir en 1990 à Patricio Aylwin, mais devient sénateur à vie et reste le chef de l'armée chilienne jusqu'en 1998, date de son arrestation à Londres. Ce site veux rendre compte de ce combat et d'informer sur notre soutien aux luttes pour les Droits humains au Chili, et ailleurs. Site de l'Association d'Ex-prisonniers Chiliens - France, qui a pour objectif de lutter contre l'impunité des crimes commis sous la Dictature Pinochet, par un travail de mémoire, une exigence de vérité et de justice. On apprendra plus tard que chaque gréviste a touché 4 dollars par jour pour maintenir le blocus, un financement rendu possible grâce à des fonds particuliers qui transitaient... via l'ambassade des Etats-Unis. Les militaires n'ont pas seulement renversé le gouvernement d'Allende, ils ont changé radicalement le Chili, rappelle Ricardo Parvex, vice-président de l’Association d’ex-prisonniers politiques chiliens. Le pays connaît alors un important développement économique et commercial (construction d’usines et de voies ferrées, amélioration des ports, aménagement urbain, etc. Elu de justesse à la tête du pays trois ans plus tôt, il préfère mourir plutôt que de se rendre au général Augusto Pinochet. Récit d'une journée historique pour le Chili. Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Accédez à l'intégralité de Mediapart sur ordinateur, mobile et tablette pour 1€ seulement. Transmettre à la rédaction des documents d'intérêts publics Il héberge des opposants politiques désormais recherchés par les militaires, ou les aide à se réfugier dans les ambassades. Une fois le pays mis au pas, les militaires ont pu faire revenir en arrière l’horloge de l’Histoire et mettre un terme à tout ce qui avait fait du Chili la nation progressiste et démocratique qu’elle était. Au Chili, après l’euphorie collective vient le temps des débats, «Au Chili, c’en est fini de la Constitution maudite de la dictature», Au Chili, le «oui» à une nouvelle Constitution triomphe, En France, la vaccination à tout petits pas, Léonora Miano imagine une utopie afropéenne, Tabassé «pour avoir fêté Noël»: itinéraire d’une «fake news». faisaient de ce pays une exception au milieu de la misère et l’oppression imposées par les dictatures des pays environnants. Solidarité avec le peuple Chilien! Impuissants, les occupants de l'enceinte sortent avec un drapeau blanc pour se rendre. Pour s’en convaincre, il suffit de lire les programmes politiques des partis membres de la coalition de l’Unité populaire ou les déclarations de leurs dirigeants, avant et après l’arrivée au pouvoir d’Allende. ... - octobre 2004: la justice française requiert le renvoi devant les assises de Paris de Pinochet pour la disparition de Français sous la dictature. La terreur est pratiquée par l’État : arrestations, tortures et assassinats. (nouvelle fenêtre), Découvrez notre application mobile & tablette. "Un coup de fil d'une amie me réveille, et me dit : "Colle-toi tout de suite à la radio, c'est grave !". → À LIRE. Au moment où Pierre Kalfon est tiré de son lit, l'armée contrôle déjà la radio depuis 5 heures 45 du matin. Son programme prévoit des nationalisations et une accélération de la réforme agraire lancée par son prédécesseur démocrate-chrétien. 11 morts. La victoire de l'Unité Populaire - le parti d'Allende - en 1970 n'est donc pas une bonne nouvelle pour le pouvoir américain. Ainsi, quatre jours après avoir torpillé Caracas, va-t-il saluer, le 26 juin, les cinq candidats de la prochaine élection présidentielle en Colombie – parmi lesquels les « uribistes » [1] Germán Vargas Lleras et Iván Duque (le futur élu). Ce jour-là, le général prend le pouvoir et plonge le pays dans une dictature sanglante qui va durer plus de 15 ans. 12 Les conséquences sociales de la dictature et le début de la résistance; 13 L’opposition et le plébiscite de 1988; 14 La dictature et la « guerre sale » en Argentine : 1976 - 1983; 15 L’opposition et les mères de la Plaza de Mayo; 16 Les violations des droits humains et les pressions de l’étranger sur ordinateur, mobile et tablette pour 1€ seulement, Transmettre à la rédaction des documents d'intérêts publics, Association d’ex-prisonniers politiques chiliens, Démesure, promesses, compromis (3/3), par Bernard Stiegler, Démesure, promesses, compromis (2/3), par Bernard Stiegler, Démesure, promesses, compromis (1/3), par Bernard Stiegler, US federal officials should not campaign on the job, but Trump staffers do, Why 'exceptionalism' is a word all Europeans should stop using. "Edward Corry, l'ambassadeur des Etats-Unis au Chili, a été convoqué par Nixon" , raconte Pierre Kalfon. On peut expliquer … En effet, le Chili des années 1960 et 1970 était considéré par la plupart des observateurs internationaux comme l’un des –sinon le seul– pays les plus démocratiques de l’Amérique latine. L'état de siège est instauré, le Parlement dissous, les libertés syndicales suspendues, les partis politiques et la presse d'opposition interdits. French leaks L'exploitation du cuivre est concernée. Les Chiliens viennent d’approuver par référendum le principe d’une nouvelle Constitution, qui devra être écrite par une Assemblée citoyenne. Plus de Constitution, plus de code du travail, plus de syndicats ni de partis politiques, plus de liberté de presse et surtout plus de pouvoir législatif ni de Parlement. Dans la matinée, des chars d'assaut pénètrent dans la capitale chilienne. 35.000 ont été torturées. D’autre part, sans doute la principale raison de cet « entêtement » réside dans la violence et dans la profondeur des bouleversements entraînés par la dictature militaire. A 83 ans, Pierre Kalfon se souvient très bien de ce matin du 11 septembre 1973. En poursuivant votre navigation sur Mediapart, vous acceptez l’utilisation de cookies contribuant à la réalisation de statistiques et la proposition de contenus et services ciblés sur d'autres sites. En pleine guerre froide, tout gouvernement associé à du socialisme est très mal perçu à Washington. La Constitution héritée de la dictature militaire cristallise les revendications du mouvement contre les inégalités sociales depuis un mois. Tribunes, points de vue et libres opinions des invités de la rédaction de Mediapart. Selon les estimations, sur les dix millions de personnes que comptait le pays en 1973, 3.200 ont été tuées ou ont disparu durant les années de dictature militaire. Les effets de la dictature continuent de se produire. Ricardo Parvex, vice-président de l’Association d’ex-prisonniers politiques chiliens en France. 200.000 Chiliens ont pris le chemin de l'exil. Les conséquences des violences vécues p. 34 Il parvient à prononcer cinq allocutions radiophoniques et annonce son intention de "défendre le gouvernement qui représente l… Les partis de gauche, dont les communistes, sont alors en pleine organisation. Une avancée historique pour ce pays, qui a mis un terme à la dictature militaire mais pas encore au néolibéralisme. A la surprise générale, il est rejeté à 56 %, un épisode célèbre de l'histoire chilienne récemment traité au cinéma dans le film No (2012)  de Pablo Larrain, avec Gabriel Garcia Bernal. Chronologie de la dictature chilienne. "Le président américain a expliqué à son ambassadeur qu'il fallait écrasé ce S.O.B [ndlr : Son of a bitch] d'Allende qui avait eu le front de se faire élire et de se déclarer marxiste dans la chasse gardée des Etats-Unis. Or c’est loin d’être le cas. C. La construction de la mémoire comme combat des exilés p. 34 1. S’agit-il seulement d'une volonté tenace de faire vivre la mémoire ? Près de 100.000 personnes sont arrêtées. ). Jeudi 18 août, le président chilien Sebastian Pinera a reçu un nouveau rapport sur les violations des droits de l’homme commises sous la dictature, entre 1973 et 1990. Publié le 10 décembre 2006 à 18h56 Mis à jour le 14 décembre 2006 à 10h33. Augusto Pinochet est resté près de 15 ans à la tête du pays. Comprenant ce qui se passe, le président Salvador Allende, 65 ans, tente d'entrer en contact avec les putschistes. Choisissez votre formule d'abonnement pour accéder en illimité à tout Mediapart. Il y meurt en décembre 2006, avant que les procédures judiciaires engagées contre lui n'aient abouti. El pueblo unido, jamás será vencido! Avant le 11 septembre 1973, la situation était déjà tendue dans le pays, avec des mouvements de grève et des rétentions de marchandises par des petits commerçants. Il parvient à prononcer cinq allocutions radiophoniques et annonce son intention de "défendre le gouvernement qui représente la volonté du peuple ". En mars 2000, Augusto Pinochet est libéré "pour raisons de santé " et peut retourner au Chili. En vain. Ce qui s’est passé en Argentine dans les années 1970 n’est pas réglé: c’est encore sujet à discussion. Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation. Exposé de 5 pages en histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe : Les origines de la dictature chilienne. Ainsi, pour les dirigeants du Parti radical, le moins gauchiste de la coalition : « […]seulement e… Deux raisons pourtant semblent contribuer à ce que cela se passe autrement. Cest sous la présidence de Carlos Ibáñez del Campo quéclate la grande crise de 1929 aux États-Unis, dont les répercussions au Chili sont désastreuses. L’Estado Novo (« Nouvel État »), paternaliste et clérical, est proclamé après un plébiscite tenu le 19 mars 1933. Une répression sanglante s'abat sur la pays. Professeur à l'Université du Chili et correspondant pour le journal Le Monde , le journaliste vit alors dans le quartier de Bairro Alto, en périphérie de Santiago. Abonnez vous pour ajouter à vos favoris. Téléphones et télégraphes ont également été neutralisés. Commenter et analyser des événements vieux de quarante ans tel que le coup d’Etat de septembre 1973 contre le président chilien Salvador Allende font d’habitude plus partie du métier de l’historien que du journaliste. Ou d’une volonté farouche de ne pas oublier ? En effet, si les forces de gauche militent pour la reconnaissance des crimes commis par la dictature, d’autres interprétations qui veulent minimiser leur gravité s’imposent comme une « mémoire officielle ». Une interpellation qui faite suite à une plainte internationale déposée en Espagne pour "génocide, terrorisme et tortures ". Comprenant ce qui se passe, le président Salvador Allende, 65 ans, tente d'entrer en contact avec les putschistes. ". Bien qu’aujourd’hui un bon nombre d’entre eux aient déjà atteint ou dépassé la soixantaine, l’interruption brutale de leur rêve créateur des années Allende reste une plaie béante. La nouvelle junte chilienne, c’est-à-dire le gouvernement militaire dictatorial, est un régime terroriste. Puisqu’aucune des marques imposées par la tyrannie n’a changé, il est normal que, quarante ans après le putsch de 1973, les persistantes conséquences laissées par la dictature sur la … Les lois de Nuremberg La "race aryenne" Les Jeunesses Hitlériennes Trois lois: -Loi sur le drapeau du Reich -Loi sur la citoyenneté du Reich -Loi sur la protection du sang allemand et de l'honneur allemand Le racisme La Shoah Les nouvelles normes et valeurs I- La cohésion de la Questo regime, in carica fino al marzo del 1990, quando si insediò il presidente Patricio Aylwin, riuscì a consolidare il suo potere sopprimendo le istituzioni esistenti e promulgando, nel 1980, una nuova costituzione. Car, très loin d’un soi-disant projet « progressiste » mais « modéré » et utilisant la voie démocratique, le programme politique de l’Unité populaire mené par Allende relevait bien de la classique ligne marxiste-léniniste. Pour le correspondant du Monde , ce coup d'Etat est organisé d'abord par les Etats-Unis, qui voient d'un très mauvais œil le gouvernement socialiste d'Allende. Un si lourd héritage a fait du Chili l’un des pays les plus inégalitaires au monde, malgré son important développement économique. La dictature militaire d'Augusto Pinochet gouverna le Chili pendant 16 ans, du coup d'État du 11 septembre 1973 jusqu’au 11 mars 1990, à la suite du référendum de 1988. À la fin de l’année 1973, 1500 civils ont été tués par les forces armées. 10 000 policiers et militaires déployés dans les rues de la capitale, Santiago. En 2004, le gouvernement chilien a ajouté à l'horreur en rendant public un document accablant, révélant l'ampleur de l'utilisation de la torture pendant la dictature.